La progression permanente des nouvelles technologies transforme peu à peu le visage de notre économie actuelle. Le monde de l’immobilier ne fait pas exception. amélioration des outils, apparition de nouveaux acteurs ou de nouveaux métiers : acheter ou vendre un bien immobilier peut désormais prendre plusieurs formes. Découvrez comment se manifeste ce phénomène d’uberisation de l’immobilier et comment en tirer un avantage dans le secteur de la promotion immobilière.

uberisation immobilier

 

L’uberisation de l’immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, l’uberisation  de l’immobilier tire son appellation de l’entreprise Uber. Cette dernière a radicalement transformé le paysage d’une activité économique en proposant un service simple et innovant pour le consommateur. C’est un phénomène qui s’étend désormais à de nombreux secteurs (restauration, voyages, médecine, etc…) grâce à la possibilité de digitaliser de plus en plus de services et d’outils.

Une relation commerciale à repenser

Concrètement dans ce nouveau contexte, les habitudes de consommation évoluent, mais se basent toutes sur une relation et expérience client unique :

  • simple et immédiate, comme la prise d’un rendez-vous sur Doctolib,
  • visuelle et attractive comme la réservation de vacances sur Airbnb
  • personnalisée et experte comme…

Ce niveau de service a redéfini ce que chacun, et notamment les particuliers, attendent d’une relation commerciale, et ce y compris quand ils vendent leurs terrains ou achètent un logement neuf. La simple présentation du prix ne suffit plus à se démarquer de la concurrence

Heureusement, si l’ubérisation a amplifié les nouvelles attentes des propriétaires, elle a aussi permis à de nouvelles façons de travailler d’émerger.

Aujourd’hui de nouveaux acteurs (souvent des auto-entrepreneurs ou des start-up) proposent un service novateur, répondant parfaitement à un besoin précis, et bouleversent les codes d’un secteur d’activité.

En ce qui concerne le secteur de l’immobilier, l’uberisation se manifeste par :

  • une modification des techniques de prospection ;
  • un accès à l’information quasiment immédiat, gratuit, et de plus en plus précis ;
  • des transactions immobilières conclues parfois uniquement en ligne et/ou entre particuliers (sans mandataire ou via des visites virtuelles par exemple) ;
  • l’apparition de nouveaux métiers dans l’écosystème de l’immobilier : négociateurs fonciers, marchands de biens (achat de locaux habitables ou de fonds de commerce en vue de les rénover et de les revendre), apporteurs d’affaires indépendants, géostationnaires de biens.

Les applications utiles pour le promoteur immobilier

La phase de prospection et de faisabilité : Buildrz

Pour un promoteur, un processus « classique » d’achat de terrain comprend plusieurs phases :

  • la recherche et l’identification d’opportunités foncières ;
  • l’étude des règles d’urbanisme applicables aux biens en vente ;
  • l’étude de marché de la zone (offres immobilières du secteur, programmes neufs à venir, évolution des prix) ;
  • l’étude de faisabilité par un architecte ;
  • l’étude de rentabilité associée au projet proposé ;
  • la prise de décision d’achat du terrain.

Cette succession d’étapes peut prendre plusieurs semaines. Or, la conjoncture actuelle et la rareté des biens à vendre ne permettent pas toujours de consacrer un temps suffisant aux études de faisabilité avant d’acheter un bien foncier. Très souvent, l’impossibilité de construire une opération immobilière rentable n’est identifiée que trop tard par les professionnels du secteur.

Pour localiser rapidement les terrains à vendre, l’application Buildrz peut vous faire gagner un temps précieux ! Grâce à un nombre important de critères de recherche (surface de plancher, prix d’achat, localisation, superficie du terrain, etc…), vous pourrez visualiser automatiquement les derniers biens à vendre dans un secteur délimité. Vous pourrez également analyser l’activité immobilière de la zone étudiée (montant des ventes récentes de parcelles). Enfin, l’intégration des différents règlements vous permet de générer automatiquement des scénarios de construction possibles en 3D, ainsi que les études financières associées.

Cette automatisation facilite les études en réduisant considérablement leur durée, mais permet aussi une prise de décision pertinente ! Objectif : écarter rapidement les terrains peu intéressants pour concentrer vos efforts sur les meilleures opportunités (en étant plus réactif que les entreprises concurrentes). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander votre démonstration !

L’organisation interne : un logiciel CRM

L’avantage numéro un de la digitalisation des outils est de pouvoir automatiser toutes les tâches qui peuvent l’être pour concentrer vos efforts sur les missions à forte valeur ajoutée pour votre activité.

Dans cette optique, les logiciels CRM représentent l’outil d’organisation interne idéal. Véritable tableau de bord de votre activité, ils sont d’une aide précieuse pour suivre en temps réel tout le processus lié à une opportunité, jusqu’à sa phase de commercialisation.

Des tableaux d’analyse peuvent souvent en être extraits pour évaluer objectivement vos performances et cibler vos prochaines actions.

L’étape de la commercialisation : la visibilité en ligne

L’essor des plateformes de mise en relation (tous secteurs d’activités confondus) démontre un changement de comportement de la part des consommateurs qui se déplacent de moins en moins. Acheter, vendre ou louer un bien immobilier est devenu un acte pouvant être réalisé à distance, en particulier pour les investissements locatifs.

Quel que soit le type de bien que vous pensez commercialiser (résidences, logements neufs, locaux commerciaux), gardez alors en tête que vos acquéreurs potentiels privilégieront certainement une recherche de biens immobiliers en ligne. Pour être identifié par les acheteurs, il existe plusieurs possibilités :

  • Utiliser l’inbound marketing. Sur votre site internet ou sur les réseaux sociaux, publiez régulièrement des articles d’actualité ou des conseils à destination de vos acheteurs potentiels. Démontrez par exemple les avantages du neuf en immobilier (défiscalisation, prêts avantageux, investissement locatif, etc…) ou bien communiquez sur vos programmes à venir.

Diffuser des annonces sur des plateformes de mise en relation acquéreurs/promoteurs. Le marché de l’immobilier neuf étant assez peu référencé, n’hésitez pas à profiter de la visibilité en ligne de ces marketplace pour compléter l’action de vos agents commerciaux. On peut par exemple citer Ikimo9 : site spécialisé dans le référencement de programmes neufs.

Comment tirer avantage de l’uberisation de l’immobilier ?

Voir le digital comme un outil

Si vous êtes adepte du « tout papier » ou des méthodes « classiques », vous pouvez avoir le sentiment que le digital complexifie les processus de travail. Si c’est votre cas, tentez de modifier votre regard en adoptant une posture plus curieuse.

Voyez ces nouveaux outils comme une aide au quotidien et non comme une « machine » qui réfléchit à votre place. L’idée n’est pas de remplacer l’expérience métier ou les capacités d’analyse humaine mais, au contraire, de leur permettre de s’exprimer pleinement en supprimant les tâches qui peuvent l’être.

Par exemple, la lecture d’un PLU est une mission chronophage, à faible valeur ajoutée, qui peut empiéter sur l’analyse financière d’une faisabilité. En réduisant le temps d’étude réglementaire d’une parcelle, vous pourrez vous concentrer sur la meilleure façon d’exploiter tout son potentiel.

Accepter l’évolution du métier

On entend parfois parler des « risques d’uberisation de l’immobilier ». Or, ce phénomène existe déjà bel et bien en France et bouleverse les codes de la profession. Pour en tirer avantage, il est conseillé d’accepter l’apparition de ces changements en agissant plutôt qu’en résistant.

Cela peut se faire progressivement en intégrant au sein de votre entreprise immobilière des profils différents (communication digitale, réalisation d’études de faisabilité en 3D, développement d’applications).

Accepter une évolution ne signifie pas nécessairement chambouler toutes vos habitudes. Il s’agit parfois « simplement » d’améliorer ce qui existe déjà pour être plus rapide, plus compétitif, plus complet (service de gestion locative ou conseil en gestion de patrimoine par exemple) ou plus personnalisé.